BUCHANAN (G.)


BUCHANAN (G.)
BUCHANAN (G.)

BUCHANAN GEORGE (1506-1582)

Humaniste écossais reconnu comme un des plus grands poètes latins modernes, George Buchanan appartenait à une famille pauvre de Killearn, dans le comté de Stirling. Après avoir fait quelques études à Paris, il s’engagea dans les troupes auxiliaires recrutées en France par le duc d’Albany, fils naturel de Jacques V d’Écosse. Puis, il obtint un poste de professeur de grammaire au collège Sainte-Barbe, à Paris. C’est à cette époque qu’il découvrit la doctrine réformée.

De retour en Écosse, en 1554, il est nommé par Jacques V précepteur de son fils naturel, Jacques Stuart, qui deviendra tristement célèbre sous le nom de «régent Murray». Buchanan compose à cette époque un poème satirique contre les franciscains, Somnium , qui lui attire la haine du clergé. Peu après, à la demande du roi lui-même, il rédige un pamphlet, plus violent encore, Franciscanus , dont la version qui circule en France s’intitule Le Cordelier de Buchanan . Abandonné peu après par le roi et jeté en prison, il s’évade et gagne la France.

Protégé par le recteur de l’école latine de Bordeaux, Govea, qui l’admire beaucoup, il réside plusieurs années dans cette ville: il y écrit plusieurs tragédies en vers latins, notamment un Saint Jean-Baptiste (Baptistes ) et un Jephté (Jephtes ); il a traduit la Médée et l’Alceste d’Euripide. Il eut pour quelque temps Montaigne comme élève, puis rejoignit au Portugal Govea, nommé recteur de l’université de Coimbra. Mais, à la mort de celui-ci, la liberté de ses opinions lui vaut à nouveau la prison, où il rédige une traduction en vers des Psaumes .

En 1560, il retrouve l’Écosse, où il embrasse ouvertement le protestantisme. Pendant un temps, il est favorablement reçu à la cour de Marie Stuart, à qui il donne des leçons; il réforme alors l’organisation des universités écossaises et devient doyen de l’université de Saint Andrews. Mais ses principes religieux et politiques l’éloignèrent peu à peu de la reine; il est nommé précepteur du futur Jacques Ier d’Angleterre, à qui il transmet une érudition presque pédantesque. Mais, pour soutenir Murray, Buchanan se risque à publier un violent pamphlet anonyme destiné à salir Marie Stuart, De Maria Regina Scotorum, totaque ejus contra regem conspiratione (1571), qui compromet plus sa propre mémoire que celle de la reine. Conseiller d’État et garde des sceaux après la mort du régent Murray, il publia en 1579 le De jure regni apud Scotos , où il apparaît comme un énergique et éminent défenseur du droit des peuples. Enfin sa remarquable Rerum Scoticarum Historia (1582) occupa ses dernières années.

Partisan jusqu’à la passion du libre arbitre, Buchanon laisse le souvenir d’un homme peu scrupuleux sur l’emploi des moyens destinés à faire prévaloir ses thèses et imbu du sentiment de sa supériorité intellectuelle. Mais sa réputation reste celle d’un brillant poète latin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Buchanan — bezeichnet: Lake Buchanan, ein Stausee am Colorado River im US Bundesstaat Texas Buchanan ist der Familienname folgender Personen: Alick Buchanan Smith (1932–1991), schottischer Politiker und Minister der Conservative Party Art Buchanan, US… …   Deutsch Wikipedia

  • Buchanan — may refer to:People*James Buchanan, fifteenth president of the United States (1857–1861) *James McGill Buchanan, Jr. (1919 ), American economist *Joseph Buchanan American scientist *Pat Buchanan (1938– ), American politician, author, syndicated… …   Wikipedia

  • Buchanan — Buchanan, NY U.S. village in New York Population (2000): 2189 Housing Units (2000): 912 Land area (2000): 1.386083 sq. miles (3.589938 sq. km) Water area (2000): 0.295329 sq. miles (0.764899 sq. km) Total area (2000): 1.681412 sq. miles (4.354837 …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • BUCHANAN (J.) — BUCHANAN JAMES (1919 ) James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l’université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à …   Encyclopédie Universelle

  • Buchanan —    BUCHANAN, a parish, in the county of Stirling, 1 mile (N. W.) from Drymen; containing 754 inhabitants. The name of this place was originally Inchcaileoch, which it received from an island in Loch Lomond, its western boundary; but a detached… …   A Topographical dictionary of Scotland

  • Buchanan — Buchanan, James Buchanan, James Mc Gill ► C. de Liberia, en la costa atlántica, cap. del condado de Grand Bassa; 23 999 h. * * * (as used in expressions) Buchanan, George Buchanan, James Duke, James B(uchanan) …   Enciclopedia Universal

  • Buchanan — Cobra #1 1993 год N H Buchanan Motor Co Pty Ltd австралийский производитель автомобильных комплектов в 1950 х годах. Buchanan Cobra производился в 1958 году, за основу был …   Википедия

  • Buchanan — v. et port du Liberia, au S. E. de Monrovia; 24 000 hab.; ch. l. du comté de Grand Bassa. Centre industriel: huilerie, traitement du minerai de fer de Yekepa (relié à Buchanan par une voie ferrée de 265 km). Buchanan (James) (1791 1868) homme… …   Encyclopédie Universelle

  • Buchanan, GA — U.S. city in Georgia Population (2000): 941 Housing Units (2000): 380 Land area (2000): 1.473621 sq. miles (3.816661 sq. km) Water area (2000): 0.203984 sq. miles (0.528315 sq. km) Total area (2000): 1.677605 sq. miles (4.344976 sq. km) FIPS code …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Buchanan, MI — U.S. city in Michigan Population (2000): 4681 Housing Units (2000): 2098 Land area (2000): 2.399572 sq. miles (6.214862 sq. km) Water area (2000): 0.067293 sq. miles (0.174288 sq. km) Total area (2000): 2.466865 sq. miles (6.389150 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places